Voitures électriques pour VTC - Tout ce qu’il faut savoir
20 septembre, 2021 par


Un chauffeur VTC se doit d’être non seulement conforme aux normes en vigueur pour ce qui concerne son métier et sa conduite, mais il doit aussi savoir se projeter dans l’avenir. Puisque le VTC est un métier d’avenir en constante évolution, il vous appartient, en tant que chauffeur, de savoir non seulement accompagner cette évolution, mais en plus de la prévoir.

L’avenir, il se réfléchit aujourd’hui à l’aune de la voiture électrique VTC. De plus en plus popularisée, les voitures électriques présentent bon nombre d’avantages dont il faut savoir tirer le meilleur parti au plus tôt. En effet, un VTC qui aura su se montrer avant-gardiste aura une longueur d’avance sur la concurrence. D’autant que ses clients sont de plus en plus écoresponsables et donc, sensibles à toute démarche favorable à l’environnement. Ce qui, si vous adoptez un véhicule électrique, ne pourra que jouer en votre faveur.

Mais, au regard des réglementations associées à la conduite en ville, il est probable que tout sera fait pour aboutir à une transition écologique vers le tout électrique. Aussi, plutôt que de subir une législation cherchant à lutter contre les émissions de CO2, soyez assez vigilant pour l’anticiper et mieux préparer l’avenir du VTC dès maintenant.


Les différents types de voitures électriques

Afin de mieux se familiariser avec la transition écologique qui vient, un chauffeur VTC se doit de connaître tout ce qu’il y a à savoir sur les véhicules électriques. Cela, afin de pouvoir adopter celui qui conviendra le mieux à ses habitudes de chauffeur pour offrir ainsi les meilleures courses à ses clients.

Un chauffeur VTC, en effet, ne doit pas être passif mais se tenir au courant de toutes les technologies associées à la conduite afin de se perfectionner et rentabiliser son métier.


Voitures hybrides rechargeables

En un sens, les voitures hybrides rechargeables sont une première étape de transition entre le passage d’une voiture thermique et une voiture tout électrique. On entend par voiture hybride rechargeable un véhicule alternant entre deux sources de carburant ; un carburant thermique conventionnel (essence, diesel) et un carburant n’occasionnant aucune émission de CO2 comme l’électricité.

Grâce à leurs moteurs ingénieux, les véhicules hybrides consomment ainsi très peu de carburant. On remarque aussi une nette différence avec les véhicules thermiques puisque le bruit du moteur comme les vibrations ont quasiment disparu. Aussi, le temps de recharge n’est pas très long puisque le véhicule n’a besoin d’électricité que pour une partie de son alimentation.

Cependant, un véhicule hybride rechargeable présente des défauts parfois considérés comme rédhibitoires pour certains chauffeurs VTC. En effet, le cumul d’un moteur électrique et d’un moteur thermique alourdit considérablement le poids du véhicule. Aussi, quand l’alimentation électrique vient à manquer, le moteur thermique surcompense et génère une consommation excessive de carburant.

Enfin, un véhicule hybride, du fait de l’alternance de deux énergies, coûte très cher à fabriquer ce qui, alors, se répercute sur son prix de vente. Une voiture hybride rechargeable se veut alors un investissement colossal pour un chauffeur VTC débutant.


Voiture à prolongateur d’autonomie

Comme pour les voitures hybrides rechargeables, la voiture à prolongateur d’autonomie, elle aussi, bénéficie d’un moteur thermique. Toutefois, une voiture à prolongateur d’autonomie n’a besoin que d’un très faible moteur thermique puisque celui-ci sert avant tout qu’à recharger votre batterie. La voiture à prolongateur d’autonomie, après les véhicules hybrides rechargeables, constitue une deuxième étape de transition entre la voiture tout thermique et tout électrique.

Bien que reposant principalement et même exclusivement sur une alimentation électrique, la voiture à prolongateur d’autonomie, comme son nom l’indique, peut ainsi rouler plus longtemps qu’une voiture tout électrique avant d’avoir à être rechargée à une borne de recharge. Vos recharges seront par conséquent plus rares, ce qui constituera à la fois un gain de temps et de carburant puisque le moteur thermique, lui non plus ne consomme que très peu.

Cependant, du fait de son installation complexe, la voiture à prolongateur d’autonomie, elle aussi, connaît un prix assez élevé que ne peuvent pas nécessairement supporter tous les chauffeurs VTC.


Voitures tout électrique

La voiture tout électrique, elle, n’a besoin d’aucune source d’alimentation issue d’un carburant thermique. Ainsi, la voiture électrique se veut un véhicule non-polluant puisqu’il n’émet aucune forme de CO2 lorsqu’on la conduit, constituant ainsi l’un des véhicules motorisés les plus écologiques et respectueux de l’environnement qui soient.

Uniquement propulsée par sa batterie, la voiture tout électrique n’a donc besoin que d’une source d’alimentation en électricité. Cette alimentation-ci, n’étant pas issue de combustibles fossiles, elle s’avère très économique, ce qui, alors, se répercute sur le coût de votre carburant.

D’autant qu’en plus du très faible coût du carburant, une voiture tout électrique, car elle ne repose pas sur un moteur à explosion, a donc besoin de beaucoup moins d’entretien pour la maintenir en bon état de fonctionnement.

Puisqu’elle présente à la fois l’avantage d’être respectueuse de l’environnement et même parfaitement silencieuse du fait de la nature de son moteur électrique, la voiture tout électrique est même autorisée à rouler en zone à circulation réduite.

Mais en dépit de tous ces avantages, un chauffeur VTC doit aussi connaître les inconvénients inhérents à l’achat d’une voiture tout électrique. Car en premier lieu, une voiture tout électrique est réputée pour être très peu autonome. Vous devrez alors constamment alimenter votre véhicule afin que celui-ci subsiste sur la longue durée. Ce qui, quand on est VTC, constitue un problème conséquent du fait du nombre de kilomètres roulés par jour.

Aussi, les bornes de recharges, en plus d’être encore assez rares, présentent l’inconvénient d’être longues à recharger votre véhicule. Or, la rentabilité, pour un chauffeur VTC, passe par les économies qu’il peut faire, mais aussi par le temps dont il dispose. Car, si un véhicule tout électrique, un peu plus cher à l’achat qu’un véhicule conventionnel, est cependant moins coûteux en carburant, celui-ci vous fera parfois perdre un temps précieux entre deux courses du fait du temps de rechargement.

Les avantages d'une voiture électrique pour VTC

Un VTC, quand il est question de choisir un véhicule, doit toujours réfléchir à la manière dont il pourrait en faire le meilleur usage dans le cadre de son activité professionnelle. C’est pour cela qu’il est essentiel de mesurer le pour et le contre d’un véhicule électrique afin de déterminer si celui-ci est rentable ou non.


La question du coût énergétique d’un véhicule électrique VTC

Incontestablement, un véhicule électrique ne pourra que vous être profitable au regard de son coût en carburant. Un véhicule tout électrique, en effet, divise en moyenne par trois les dépenses énergétiques au kilomètre comparé à un véhicule thermique. Et ce, que celui-ci soit alimenté en essence ou en diesel.

Compte tenu du nombre de kilomètres que roule un chauffeur VTC chaque jour, diviser par trois le coût de son carburant à l’année reviendra à effectuer plusieurs milliers d’euros d’économies chaque année. En ce sens, le véhicule électrique est éminemment préférable à un véhicule thermique.


La composition et l’entretien d’un véhicule électrique VTC

Un moteur thermique, du fait de la manière dont il s’alimente, abîme plus facilement les installations mécaniques qui le compose. Or, une voiture électrique VTC, elle, ne nécessite qu’une batterie pour propulser votre véhicule.

De ce fait, on estime que le coût d’entretien moyen d’un véhicule électrique est inférieur de 19 % à celui d’un véhicule thermique. Si, en plus, les garages se perfectionnent dans la réparation de véhicules électriques, ce coût d’entretien pourrait encore être amené à diminuer dans les années à venir.


Ce que vous apporte un véhicule électrique à la conduite en tant que VTC

Beaucoup plus agréable et confortable sans le bruit du moteur, vous n’en serez que plus détendu. En effet, un chauffeur VTC est souvent en proie au stress à devoir jongler entre plusieurs courses parfois difficiles. Un bruit de moteur presque absent sera plus apaisant pour les nerfs, surtout si vous roulez toute la journée durant.

Qui est est, vos clients apprécieront de pouvoir s’entendre parler dans un environnement parfaitement calme et hermétique aux bruits extérieurs. Votre véhicule sera alors pour eux un havre de paix.


La voiture électrique pour améliorer votre réputation de VTC

Vos clients, en plus d’apprécier le confort de votre véhicule électrique, ne manqueront pas de remarquer que vous êtes soucieux de l’environnement. La conviction écologique de bon nombre de vos clients les inciteront sans doute à privilégier les courses d’un chauffeur possédant une voiture électrique VTC plutôt qu’un autre parmi ses concurrents.

Une voiture électrique VTC, en plus de toutes ses capacités techniques, pourra ainsi être profitable à votre réputation de chauffeur écoresponsable et vous assurer une place de choix au milieu de la concurrence.


Les inconvénients des voitures électriques pour le métier de VTC

Une voiture électrique VTC ne présente cependant pas que des avantages. Déterminer la rentabilité de son véhicule électrique supposera alors de prendre en compte tous les défauts se rapportant à votre véhicule.


Une technologie innovante et parfois coûteuse

En règle générale, une voiture électrique VTC coûtera à l’achat plus cher qu’un véhicule thermique. Bien qu’il soit difficile de déterminer une moyenne en fonction des prix variables de chaque véhicule, une voiture électrique VTC, tous modèles confondus, coûtera généralement 20 % plus cher qu’un véhicule normal.

Cependant, il faut garder en tête que le coût du carburant sera aussi bien moins cher. Il est alors possible de considérer ce prix supérieur à l’achat comme un investissement très vite rentabilisé

L’autonomie de votre véhicule électrique VTC

Le pire ennemi d’un chauffeur professionnel quand il aura recours à une voiture électrique VTC, sera l’autonomie de son véhicule. Rouler de longues distances toute la journée durant nécessitera de recharger son véhicule une à deux fois par jour puisqu’une voiture électrique VTC exige d’être rechargée au moins une fois tous les 300 km. Ce qui, pour un chauffeur VTC, équivaut parfois à la distance parcourue en une journée, voire, pour les plus actifs, en une demi-journée.

Or, non seulement les bornes de recharge électrique sont assez rares au point de nécessiter de longs trajets pour en trouver, mais celles-ci prennent un temps considérable à recharger votre véhicule. Cela, à moins qu’il ne s’agisse d’une voiture hybride rechargeable.

Vous ne pouvez pas, en tant que VTC, vous permettre des arrêts fréquents au milieu de vos itinéraires. Cela vous priverait alors de clients potentiels et nuirait de ce fait à la rentabilité de votre exercice.

Mais les véhicules électriques, encore récents sur le marché, connaîtront à l’avenir bon nombre de modifications. Notamment en terme de performances. Les voitures électriques gagnent déjà un peu plus en autonomie chaque année et, à mesure qu’elles se popularisent, les bornes de recharge électrique se répandent elles aussi sur le territoire.

En attendant que des véhicules tout électrique soient assez autonomes pour ne pas avoir à être rechargés trop fréquemment, il est préférable d’opter pour une voiture semi-électrique, qu’elle soit hybride rechargeable ou à prolongateur d’autonomie. Vous pourrez ainsi opérer votre transition vers le tout électrique de manière plus sereine, mais aussi plus rentable.