Formation et examen pratique taxi
12 octobre, 2022 par

Formation et examen pratique taxi 

Si vous souhaitez exercer le métier de conducteur de taxi, votre rôle principal serait de conduire vos clients d’un endroit précis à un autre, tout en vous assurant que le trajet soit agréable et rapide.
Devenir chauffeur de taxi ne s’improvise pas, cela s’apprend. Pour exercer le métier, il est judicieux de suivre une formation. Le but est de veiller à l’application de la sécurité routière pour préserver la vie des passagers et du conducteur.

Formation taxi : comment ça se passe ?

Pour avoir la capacité professionnelle requise, le conducteur est tenu de suivre une formation professionnelle dans un centre de formation taxi agrée. Avant de commencer la formation, sachez qu’il est impératif de posséder :

·  Un permis de conduire ;

·  Une attestation médicale ;

·  Une formation aux premiers secours ;

·  Et avoir un casier judiciaire vierge.

La formation elle-même sert à préparer et à réussir l’examen. Suivre une formation est facultatif, mais elle met toutes les chances de votre côté. D’ailleurs, la formation permet de renforcer votre aptitude. Elle est fortement recommandée pour réussir l’épreuve pratique.

70 h suffisent pour préparer les épreuves théoriques et pratiques. Toutefois, la durée de la formation varie d’un centre de formation à une autre. Puis, l’idéal est d’opter pour un centre de formation agréé comme le nôtre. 

L’ensemble de la formation vous prépare à l’examen nommé certificat de capacité professionnelle ou CCPCT. Durant la formation, vous allez préparer les épreuves écrites théoriques incluant la réglementation. Vous préparerez également les épreuves pratiques taxi incluant la conduite, les comportements à tenir, etc.

Chez MCM Academy, nous vous proposons la formation taxi en ligne à 680 euros payable en deux tranches.

formation taxi pratique

Examen taxi (théorique et pratique)

Il existe deux types d’épreuves. Les épreuves d’admissibilité regroupent toutes les épreuves théoriques. Vous aurez droit à des questions à choix multiples (QCM). Vous aurez également à traiter des questions à réponses courtes (épreuves communes et spécifiques).

Les thèmes des épreuves communes d’admissibilité sont les suivants :

A. Réglementation du transport public particulier (45 minutes) ;

B. Gestion (45 minutes) ;

C. Sécurité routière (30 minutes) ;

D. Capacité d’expression

E. Capacité d’expression et de compréhension en langue française (30 minutes) ;

F.  Capacité d’expression et de compréhension en langue anglaise (30 minutes) ;

G.  Règlementation nationale de l’activité taxi

Les thèmes A et E constituent le tronc commun des examens de conducteur de VTC, de véhicules motorisés à deux roues et de conducteurs de taxi.

 Quant aux épreuves spécifiques d’accès à la profession de conducteur de taxi, elles sont aux nombres de deux :

·  Connaissance du territoire et de la réglementation locale (20 minutes) ;

· Réglementation nationale de l’activité taxi et gestion propre de cette activité (30 minutes).

Le candidat est dit admissible dans le cas où il obtient :

·  Une note moyenne d’au moins 10/20 ;

·  Une note d’au moins 06/20 à toutes les épreuves ;

· Une note d’au moins 04/20 à l’épreuve capacité d’expression et de compréhension en langue française ;

Si vous êtes déclaré admissible, vous pouvez vous présenter trois fois à l’épreuve d’admission, et ce dans un délai d’un an. Il faut compter à partir de la date de publication des résultats des épreuves d’admissibilité.

Puis, il y a l’épreuve d’admission qui consiste en une mise en situation pratique de réalisation. Elle dépend de l’examen auquel le candidat a postulé (taxi ou VTC). L’épreuve dure environ 20 minutes et est notée sur 20 points.

Les épreuves pratiques sont les suivantes :

·  Préparation et réalisation du parcours ;

·  Sécurité et souplesse de conduite avec le respect du Code de la route ;

· Qualité de la prise en charge et de la relation client avec la capacité à apporter des informations touristiques ;

·  Facturation avec l’utilisation des équipements spéciaux.

Vous réussissez l’épreuve pratique si vous obtenez une note d’au moins 12/20.

Comment réussir son examen pratique taxi ?

La réussite de l’examen pratique conditionne l’obtention d’une carte professionnelle. Pendant l’épreuve, en tant que chauffeur vous devez maîtriser la conduite afin de garantir la sécurité des passagers. Être titulaire du permis est un critère essentiel, certes. Mais c’est loin d’être suffisant et en plus de maîtriser le Code de la route, il faut également avoir le sens du relationnel. Tous ces détails comptent quand vous décidez de passer l’examen pratique, alors comment le réussir ?

Le premier conseil est d’éviter autant que possible les fautes éliminatoires. Puis, en plus du respect du code des transports, veillez à offrir un trajet à la fois sûr et agréable à vos passagers. Les chauffeurs de taxi qui vont passer cette épreuve doivent s’entraîner en roulant aux alentours de la zone d’examen. Roulez près de la CMA ou vous êtes inscrits. Ainsi, vous vous familiarisez avec l’endroit afin de diminuer le stress pendant l’épreuve de conduite.

Ensuite, sachez que vous devez vous renseigner pour peaufiner vos connaissances sur le secteur géographique environnant le lieu de l’examen. Cela, car en tant que futurs conducteurs taxi, vous devez être en mesure de renseigner les clients sur les recoins de la ville. Autant s’adresser à l’office du tourisme pour obtenir plus d’informations.

En tant que chauffeur de taxi vous devez de même maîtriser la tarification et le devis. et vous préparer à établir une facture pour convaincre les examinateurs que vous maîtrisez la profession.

Enfin, n’oubliez pas de réunir tous les documents et matériels nécessaires pour passer l’épreuve pratique. À savoir :

·   Carte nationale d’identité ;

·   Permis de conduire ;

·   Convocation à l’examen ;

·   Carte routière ;

·   Facture et devis ;

·   Carte grise

À l’évidence, la formation reste essentielle pour réussir l’épreuve pratique.

Bref, être titulaire du permis de conduire est insuffisant pour devenir chauffeur de taxi. L’obtention de la carte professionnelle requiert le suivi d’une formation. D’ailleurs, pour exercer la profession de chauffeur de taxi, il faut perfectionner à la fois la communication et la maîtrise du Code de la route. Si vous souhaitez devenir conducteur de taxi, alors il est crucial de réussir l’ensemble des examens pratiques et théoriques.