Devenir chauffeur de taxi indépendant
26 janvier, 2022 par

Devenir chauffeur de taxi indépendant

Si le métier de chauffeur de taxi à titre salarié présente comme intérêt premier de bénéficier de la sécurité de l’emploi, exercer sa profession en tant qu’indépendant présente un nombre d’avantages autrement plus conséquents. Or, devenir taxi indépendant requiert de suivre différentes étapes avant de réellement pouvoir offrir un service de transport de personne exercé à son compte.

Ces étapes passent alors par différentes conditions cumulatives qu’il vous faudra observer scrupuleusement afin de respecter la réglementation incombant au métier de chauffeur-taxi indépendant.

Les conditions à remplir pour devenir chauffeur de taxi

Naturellement, avant d’entreprendre différentes démarches pour devenir chauffeur de taxi, il vous faudra, au regard de la loi, respecter différentes conditions d’ordre administratives et académiques afin d’être jugé apte à l’exercice du métier de taxi.

  • Vous devrez être titulaire du permis de conduire de la catégorie B. Vous devrez à ce titre avoir fait un usage judicieux de votre permis de conduire, puisqu’il sera attendu de vous que votre casier judiciaire soit vierge de toute condamnation relative au code de la route. Les infractions ne concernant pas l’exercice du métier de taxi, elles, ne sont pas considérées comme problématiques pour obtenir votre carte professionnelle.
  • Un chauffeur de taxi se doit aussi d’être titulaire du diplôme PSC1 comprenant la maîtrise des premiers secours et ce, bien que votre activité ne consiste qu’en un service de transport de personnes. Transporter des personnes, en effet, implique d’être responsable de la santé de ces dernières lorsqu’elles se trouveront dans votre véhicule. En cas de souci de santé, vous devrez par conséquent être préparé à intervenir pour prodiguer les premiers soins.
  • Vous devrez obtenir une certification d'aptitude à même de le démontrer auprès d’un médecin agréé par la préfecture. Les tests médicaux n’auront rien d’éprouvant et serviront alors uniquement à évaluer vos capacités motrices élémentaires.

Obtenir sa carte professionnelle à l’issue de l’examen de taxi

Une fois toutes ces conditions remplies, un futur taxi indépendant, pour pouvoir pratiquer son métier, devra passer un examen professionnel . Celui-ci, alors, impliquera dans un premier temps de vous inscrire puis de suivre différentes épreuves, celles-ci, comme au permis de conduire, relevant à la fois des connaissances théoriques que de la pratique.

Les démarches effectuées auprès de la CMA pour s’inscrire à l’examen de Taxi

La CMA, ou Chambre des Métiers et de l’Artisanat, sera l’organisme dont dépendra l’examen de taxi et ce, que vous souhaitiez pratiquer votre activité en tant que salarié ou bien à titre indépendant. Vous devrez alors formuler auprès de la CMA une demande d’inscription pour un examen prévu prochainement en prenant soin de préciser la date

Comme pour tout examen, vous serez alors tenu de fournir une série de pièces justificatives :

  • Une photocopie de votre carte nationale d’identité ou de votre passeport
  • Une photocopie de votre permis B.

Assurez-vous alors que ces documents soient à jour et, si tel n’est pas le cas, faites les renouveler.

  • Un justificatif de domicile de moins de trois mois. L’adresse postale communiquée, alors, sera la même que celle où vous vous recevrez les résultats de l’examen.
  • Une photo d’identité récente afin de constituer votre carte professionnelle si vous veniez alors à passer l’examen.
  • La preuve de paiement des droits d’examen.

Les candidats admissibles à l’examen depuis moins de trois ans devront aussi produire une attestation de réussite à l’épreuve d’admissibilité.

Il est à noter que si vous n’êtes pas membre de l’Union Européenne, vous devrez fournir une autorisation de travail afin d’attester de la régularité de votre présence sur le territoire.

L’épreuve théorique pour devenir taxi indépendant ou salarié

L’examen de taxi comprend des épreuves communes avec les chauffeurs VTC qui, eux aussi, dépendent de la CMA pour obtenir leur certification. Ces épreuves communes ne concernent que des domaines très généraux du code de conduite. Vous retrouverez aussi bien la réglementation du transport public particulier des personnes, aussi appelé T3P, que la gestion, la sécurité routière, mais aussi des épreuves de français et d’anglais pour attester de votre capacité à être en mesure de communiquer avec des clients résidents comme étrangers.

Devenir chauffeur de taxi, toutefois, exigera d’avoir des connaissances approfondies que n’auront pas à étudier les candidats VTC. Pour obtenir la carte professionnelle et exercer votre futur métier de taxi indépendant, vous devrez en effet avoir une connaissance du territoire et de la réglementation. Et cela, en plus de la réglementation nationale relative à la l’activité de taxi, comprenant alors la gestion de votre propre activité en tant qu’indépendant.

Si les épreuves d’admissibilité ne comprennent aucune note éliminatoire, l’épreuve théorique, elle, suppose d’avoir plus de 6/20 à chaque épreuve pour ne pas être éliminé, exception faite de la compréhension anglaise où la note éliminatoire se situe à 4/20. Afin de maximiser vos chances de réussite, il est recommandé de passer par une formation chauffeur de Taxi.

Besoin d'une formation taxi ?

Inscrivez-vous à la formation 100% à distance de MCM Academy

JE M'INSCRIS Chauffeur de taxi indépendant

L’épreuve pratique

Comme pour le permis, l’épreuve pratique a ici vocation à évaluer vos capacités de conduite, cette fois, dans le cadre du métier de chauffeur taxi. Cette épreuve durera au minimum 20 minutes et visera à évaluer de nombreuses connaissances pratiques se rapportant au métier de Taxi indépendant.

Votre examinateur évaluera votre esprit d’initiative et votre capacité à établir un itinéraire adapté pour le parcours qui vous sera confié. Naturellement, comme pour le permis là encore, le respect du code de la route ainsi que la souplesse de votre conduite seront pris en compte.

Mais un chauffeur de taxi n’a pas seulement vocation à offrir un service de transport. Aussi, votre examinateur évaluera votre relation client en vous mettant à l’épreuve pour que vous lui fournissiez des informations touristiques. Cela, non sans compter la qualité de la prise en charge du client et de ses bagages.

Enfin, vous devrez savoir procéder efficacement à la facturation de votre service. En ce sens, l’épreuve pratique se veut justement un cas pratique de prise en charge d’un client de A à Z pour mieux évaluer vos aptitudes de chauffeur taxi.

À l’issue de cette dernière épreuve, en cas de réussite, votre carte professionnelle sera décernée par le préfet dans les trois mois à compter du jour où vous en aurez formulé la demande. Vous bénéficierez alors d’une certification officielle pour exercer en tant que taxi indépendant.

Les conseils pour réussir son examen de Taxi

Si l’on compare une fois de plus l’examen de Taxi à l’examen du permis B, vous comprendrez que, dans les deux cas, une préparation de longue haleine sera éminemment bienvenue. Sans formation et sans expérience, vous n’aurez que très peu de chances de parvenir à passer l’examen.

Il existe alors de nombreuses formations professionnalisantes qui vous permettront de vous préparer pour chaque épreuve avec des examens blancs pour mieux vous préparer à ce qui vous attendra. Une formation étalée sur plusieurs mois, sans que celle-ci soit nécessairement intensive, vous préparera efficacement à l’examen de Taxi.

Qu’il s’agisse d’un concours ou d’un examen pour devenir chauffeur de taxi, cela ne s’improvise pas. Vous aurez nécessairement besoin de vous préparer et de pratiquer fréquemment les différents sujets incombant à vos épreuves futures. Surtout en ce qui concerne la maîtrise de l’anglais qui, pour beaucoup, se sera avérée une des principales causes éliminatoires aux examens. Cela aussi, une formation au métier de Taxi vous y préparera.

Les démarches relatives au stationnement sur la voie publique pour exercer en tant qu’indépendant

Maintenant que vous bénéficiez d’une carte professionnelle pour exercer votre métier de taxi indépendant, il vous faudra encore vous acquitter de différentes démarches afin d’être parfaitement aux normes. Devenir chauffeur de taxi exige en effet de respecter de nombreuses procédures de sorte à exercer son activité dans les meilleurs termes.

En tant que taxi indépendant, vous serez amené à devoir être autorisé à pratiquer votre métier dans une zone précise. Or, cette zone de travail ne vous sera pas accordée automatiquement et, par conséquent, il vous faudra formuler une demande d’autorisation de stationnement pour obtenir votre licence Taxi.

Il existe alors deux manières de bénéficier d’une autorisation de stationnement. En premier lieu, vous pourrez émettre une demande afin d’obtenir une toute nouvelle autorisation. Celle-ci alors devra être formulée auprès de la mairie de la commune concernée.

Cette autorisation de stationnement (ADS), alors, sera décernée en fonction des disponibilités en suivant une liste d’attente. Il est à noter que la municipalité n’est pas tenue de respecter un délai pour répondre favorablement à votre ADS et l’obtention de cette dernière, alors, pourrait prendre des années dans certains cas particuliers.

Aussi, si vous ne souhaitez pas attendre trop longtemps, il est également possible de requérir l’ADS décernée à un autre taxi indépendant. Celui-ci, alors, moyennant une rétribution de votre part, pourrait alors vous céder sa licence Taxi que vous pourriez alors acheter ou louer. La procédure est parfaitement légale aussi longtemps qu’elle est notifiée auprès de la municipalité.

Dans certaines villes, à commencer par les plus peuplées, cette méthode est la plus privilégiée en ce sens où il est quasiment impossible d’obtenir une ADS par un autre moyen. Dès lors, avant d’exercer votre service de transport en tant que taxi indépendant, ne manquez pas de prendre en compte le coût éventuel d’une ADS afin de pouvoir exercer votre activité de taxi. N'hésitez pas à consulter cet article si vous souhaitez savoir Comment démarrer vote activité Taxi.